Kees_Van_Dongen1EXPOSITION KEES VAN DONGEN

"Fauve, anarchiste, mondain"

Musée d'Art moderne - Paris

jusqu'au 17 juillet 2011

 

Kees Van Dongen, peintre hollandais est né le 26 janvier 1877 à Delfshaven dans la banlieue de Rotterdam. De famille aisée, il fréquente l'académie royale de peinture de Rotterdam et rencontre Augusta Preitinger qui deviendra sa femme en 1901. Il part pour Paris en 1897 où il croise les "Bonnard et Vuillard". Il prend sans cesse des croquis de prostituées, du monde nocturne, peint des petits paysages hollandais.

kees_van_dogen

Ce sont souvent des dessins à l'encre de chine rehaussés d'aquarelle. Il vit à cette époque à Paris de petits métiers : lutteur, déménageur, vendeur de journaux...

Il collabore à plusieurs journaux satiriques comme : "L'assiette au beurre", "Frou Frou", le "Rabelais"...

En 1903, il se lie avec Derain et Vlaminckpuis expose au salon des indépendants de 1904, également au salon d'automne où il présente des paysages délicats poussé cette fois par Picasso, Vlaminck et Derain.

Kees_Van_Dongen3

Kees_van_Dongen_femmeEn 1905, l'influence de Van Gogh est manifeste, il évolue vers le tachisme, le néo-impressionnisme. Ensuite il évolue vers un réalisme brutal fauve, au salon d'automne de 1905 il appartiendra au fauvisme, peintre de le femme dans un style qui lui est propre. Il dit d'ailleurs "la femme est le plus beau paysage" !...

De 1906 à 1909 il développe deux thèmes majeurs : les filles publiques et le cirque.

Début 1906, il va au Bateau-Lavoir, vielle batisse insalubre de Montmartre, il y retrouve Picasso dont il partage le même modèle : Fernande Clivier. Le succès aidant, il s'éloigne de Montmartre et se rapproche du quartier des Folies Bergères et dispose de nombreux modèles. Il devient peintre de la femme et crée son propre idéal féminin pour sa période fauve. Grâce à la galerie Beinheim jeune, il dispose de revenus stables.

Kees_van_Dongen_femme2

En 1910 il, part pour l'Espagne puis le Maroc, les couleurs de la Méditerranée lui font encore élargir sa palette.

En 1911 sa palette s'enrichit de tons plus chauds, orangés, jaunes mais baisse ensuite les couleurs de plusieurs tons, certaines toiles font preuvent d'austérité.

En 1913, il rencontre la marquise Luisa Casati qui lui fait découvrir le "grand monde". De cette même année suscite le scandale au salon d'automne d'un nu trop provocateur. La police viendra décrocher le tableau !... Il s'installe au 33 de la rue Denfert- Rochereau dans une maison à deux étages où il donne des soirées mondaines. Le tout Paris se presse à sa porte pour ses soirées oupour se faire un portrait. Sa période fauve va se terminer.

kees_van_dongen4

En 1914 il continue ses portraits dénués de recherche psychologiques avec une certaine critique des bourgeoises.  Vlaminck le fauve dira : "il a été l'historiographe des dévergondages, portraits de girls, de mondaines hystériques, d'exotiques désaxées".

Kees_Van_Dongen5A partir de 1919, il ne présente au salon que des portraits mais cette carrière se termine en 1928. Il se replie sur lui-même et ne peint que des bouquets et des paysages. Arno Brecker, sculpteur officiel du Reich convie les peintres français à visiter l'allemagne nazie (Van Dongen, Derain, Vlaminck, Friesz).

En 1942 une expo est organisée par Brecker à l'Orangerie des Tuileries mais les "fauves" seront reniés par le public. Van Dongen paiera son attitude pendant la guerre et marque ainsi la fin de sa carrière arrtistique. ce n'est qu'en 1959 que ses oeuvres (peintes entre 1904 et 1910) seront exposées à l'exposition franco-allemande.

kees_van_dongen_06

Kees_Van_Dongen2Il s'installe à Monaco en 1959 et en 1960 il peint Brigitte Bardot. En 1967, le plus vaste rassemblement de ses oeuvres se tient à Paris. Ultime joie car le peintre meurt en mai 1968 au bruit des barricades.

kees_van_dongen_brigitte_bardot

 

Ce héros de Morand s'endort enfin...

kees_van_dongen_7

 

Article réalisé par Dominique LECLERE

Association Artistique des Chemins de Fer de Paris Est

affiliée au Comité Est UAICF

 



 

Contact : 

Michel Ezanno

ezanno.michel@wanadoo.fr